object(WP_Post)#4551 (25) {
  ["ID"]=>
  int(4769)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2017-04-13 12:20:25"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2017-04-13 11:20:25"
  ["post_content"]=>
  string(13512) "C'est le rendez-vous incontournable dans la région en ce début du mois d'avril, Le Roc Trépouzien. Et cette année les organisateurs nous ont concocté un parcours de 100 km aux petits singles pour fêter les 10 ans de cette épreuve magnifique! Il y avait également la possibilité de rouler sur 30-45-60-80km ainsi que 2 parcours de marche pédestre.P_20170409_081330Arrivé vers 8h sur le parking en herbe de Trespoux (46) juste à côté de Cahors, tout le monde a le sourire, la météo annoncée laisse présager une journée bien sympathique. Je décharge ma monture montée en tout rigide sous les yeux stupéfait de mes voisins garés juste à côté. Je leur explique qu'en fait c'est un tout rigide semi mou, le titane étant un matériau magique dont on ne présente plus les propriétés élastiques. J'ai monté des pneus en 2.3 avec des poignées en silicone bien épaisses, le guidon et la tige de selle étant aussi en titane, cela devrait le faire :-) Ce sera aussi une occasion pour travailler le foncier que je n'ai pas pu trop faire durant l'hiver, saison de cyclo-cross oblige.

[caption id="attachment_4773" align="aligncenter" width="2080"]La plaque est en place, le GPS chargé! La plaque est en place, le GPS chargé![/caption]

Direction la halle pour récupérer la plaque de cadre et c'est parti pour ce nouveau défi. Psychologiquement, connaissant bien le secteur, je me suis préparé à ce que ce soit un parcours difficile, non pas à cause du dénivelé, 3000m annoncé mais à cause la nature du sol rocailleux où il y a très peu de zone pour récupérer et où on est toujours en prise. Les premiers concurrents sont partis très tôt vers 6h30, perso n'étant pas du matin et n'aimant pas trop les températures fraîches,  j'ai préféré partir le plus tard possible histoire de profiter de la chaleur des premiers rayons de soleil.  Autre avantage, il y a moins de monde sur les singles qu'on retrouve dès les premiers mètres.

[caption id="attachment_4775" align="aligncenter" width="2080"]Singles au soleil levant! Singles au soleil levant![/caption]

Cette année, la particularité  de cette épreuve c'est que tout se fait au GPS, seul un fléchage minimaliste sur des points chauds comme les bifurcations en pleine descente ou autres carrefours complexes est mis en place. Perso je trouve ce concept très sympa, on a l'impression de rouler plus nature, on est moins la tête dans le guidon car on est obligé de regarder au loin pour anticiper les changements de direction annoncés par le gps.

[caption id="attachment_4777" align="aligncenter" width="2080"]Que demander de plus, ciel bleu, soleil, le top! Que demander de plus, ciel bleu, soleil, le top![/caption]

La régalade est de mise, quel pied, les singles s’enchaînent, les paysages changent souvent, des beaux points de vue sur le Lot, des tunnels de buis, des descentes rapides, d'autres plus engagées, bref il y a tout ce qu'on recherche en VTT!

[caption id="attachment_4781" align="aligncenter" width="2080"]Petit mur en pierre bien utile :-) Petit mur en pierre bien utile :-)[/caption]

Arrivé au premier ravito, je retrouve Damien de Sport 2000 à Montauban notre partenaire de La Noble'Race VTT avec qui j'ai plaisir à échanger quelques mots.

[caption id="attachment_4779" align="aligncenter" width="2080"]Arrêt au premier ravito, merci Damien pour la photo! Arrêt au premier ravito, merci Damien pour la photo![/caption]

Je ne traîne pas trop car il y a encore de quoi faire, il m'annonce qu'il sera sur le 5e ravito au km 75 ce qui  aura sont importance vous le verrez plus tard. Je continu ce n'est que du bonheur, les jambes semblent bien tourner, un petit arrêt pour ajuster la pression des pneus ce qui sur ce genre de terrain a son importance si on ne veut pas trop subir. Sur une montée je rattrape une concurrente elle aussi engagée sur le 100km avec également une monture en titane, seul petit problème son gros pignon ne passe pas ce qui est embêtant surtout qu'elle est montée en mono plateau.

[caption id="attachment_4783" align="aligncenter" width="2080"]La vue est belle! La vue est belle![/caption]

Si Seb avait été là, il aurait pu la dépanner car elle était équipé d'un dérailleur Sram et de poignée tournante dont je ne maîtrise pas la technologie et dont Seb est adepte. Pas de stress, au ravitaillement suivant qui était tout proche, un concurrent prendra en charge sa monture.

[caption id="attachment_4785" align="aligncenter" width="2080"]ET encore du single made in Lot! Et encore du single made in Lot![/caption]

Il reste encore 40km à faire, je continu avec Olivier un aveyronnais de Villefranche de Rouergue venu sur les conseils d'un ami profiter de ce parcours magnifique.

[caption id="attachment_4788" align="aligncenter" width="2080"]Olivier de Villefranche de Rouergue avec qui j'ai effectué quelques kilomètres! Olivier de Villefranche de Rouergue avec qui j'ai effectué quelques kilomètres![/caption]

Arrivé au km 70 environ, un petit beug nous annonce que le parcours est terminé mais la trace continue, après concertation avec un groupe de concurrents nous décidons de continuer à la suivre avec quelques interrogations tout de même car mon GPS dit qu'il reste 98km avant l'arrivée, heu perso faire 170km je ne le sens pas trop :-). Heureusement que Damien m'avais indiqué qu'il serait au ravito du km 75 au niveau du bois d'Andorre, cela m'a rassuré quand j'ai vu le panneau indiquant celui-ci surtout que je n'avais plus d'eau.

[caption id="attachment_4790" align="aligncenter" width="2080"]A priori le cadre de ce vélo n'est pas en titane... A priori le cadre de ce vélo n'est pas en titane...[/caption]

Après discussion, il s’avère que les traces ont été mises bout à bout, ce qui a créé ce petit beug. Rien de bien méchant, les kilomètres défilent, les jambes sont toujours là, les beaux paysages aussi, quel bonheur!

[caption id="attachment_4791" align="aligncenter" width="2080"]Derrière les broussaille on devine le départ d'un chemin, c'est une pure merveille! Derrière les broussaille on devine le départ d'un chemin, c'est une pure merveille![/caption]

On attaque la dernière montée, elle aussi superbe avec la vallée en contrebas sur notre droite, on arrive sur une piste en cailloux blanc avec en vue le village de Trespoux. C'est bon on va finir en tournant les jambes jusqu'à Trespoux et bien non, c'est mal connaitre les organisateurs que de croire cela, ils nous font profiter d'un dernier single magnifique avec cette fois-ci la vallée sur le côté gauche.

[caption id="attachment_4793" align="aligncenter" width="2080"]Cette partie du circuit nous fait penser à la Gourgue du côté de St Antonin... Cette partie du circuit nous fait penser à la Gourgue du côté de St Antonin...[/caption]

Ça y est cette fois-ci c'est l'arrivée avec un peu plus de 100km au compteur et 8h15 de pédalage dont un peu plus passé sur le VTT avec les arrêts photos et ravito. Honnêtement je n'ai pas vu le temps défiler, c'était top du début à la fin, le matériel a bien fonctionné, le titane a joué son rôle à merveille les nouveaux pneus Fastrack en 2.3 correspondent parfaitement à ce type de terrain. A ma grande surprise je suis fatigué mais pas fracassé de partout. Pour donner une idée, je pense que ce circuit est beaucoup plus dur que Cap Nore car pas beaucoup de récup et aussi parce qu’il est plus tôt dans la saison. Sur 100km il y a facilement 85 km de singles et encore je ne suis pas sur d'être dans le vrai, c'est ce qui fait que cette épreuve est vraiment incontournable singlesquement parlant :-)

[caption id="attachment_4795" align="aligncenter" width="2080"]Singles paradise! Singles paradise![/caption]

[caption id="attachment_4798" align="aligncenter" width="2080"]Mur de buis, on approche de la fin. Mur de buis, on approche de la fin.[/caption]

Pour conclure, bravo aux organisateurs pour cette 10e édition qui malgré la concurrence du Roc Laissagais, d'une autre rando la veille à St Hilaire(46) a attiré tout de même près de 550 vététistes et un peu plus de 300 marcheurs. Sous la halle en compagnie d'autres concurrents, nous échangeons nos impressions tout en dégustant la soupe au fromage, la bière pression, le fromage, les fruits qui font du bien et descendent tout seul. A tous ceux qui hésitent encore, je vous conseille de venir poser vos crampons à Trespoux en 2018 pour la 11e édition.

Ci-dessous quelques vidéos, désolé pour la tremblote, pas facile de filmer en tenant le téléphone à bout de bras sur les cailloux lotois!

Montée dans les cailloux blancs!

Roc trespouzien km 75

Roc trespouzien dernière montée

parcours

dénivelé

statistique

Christophe.B"
  ["post_title"]=>
  string(21) "Roc Trépouzien 2017 "
  ["post_excerpt"]=>
  string(0) ""
  ["post_status"]=>
  string(7) "publish"
  ["comment_status"]=>
  string(4) "open"
  ["ping_status"]=>
  string(4) "open"
  ["post_password"]=>
  string(0) ""
  ["post_name"]=>
  string(19) "roc-trepouzien-2017"
  ["to_ping"]=>
  string(0) ""
  ["pinged"]=>
  string(0) ""
  ["post_modified"]=>
  string(19) "2017-04-14 08:10:32"
  ["post_modified_gmt"]=>
  string(19) "2017-04-14 07:10:32"
  ["post_content_filtered"]=>
  string(0) ""
  ["post_parent"]=>
  int(0)
  ["guid"]=>
  string(31) "http://toac-cyclisme.fr/?p=4769"
  ["menu_order"]=>
  int(0)
  ["post_type"]=>
  string(4) "post"
  ["post_mime_type"]=>
  string(0) ""
  ["comment_count"]=>
  string(1) "0"
  ["filter"]=>
  string(3) "raw"
  ["member_access_visibility"]=>
  string(7) "default"
}

Roc Trépouzien 2017

P_20170409_081330

C’est le rendez-vous incontournable dans la région en ce début du mois d’avril, Le Roc Trépouzien. Et cette année les organisateurs nous ont concocté un parcours de 100 km aux petits singles pour fêter les 10 ans de cette épreuve magnifique! Il y avait également la possibilité de rouler sur 30-45-60-80km ainsi que 2 parcours de marche pédestre.P_20170409_081330Arrivé vers 8h sur le parking en herbe de Trespoux (46) juste à côté de Cahors, tout le monde a le sourire, la météo annoncée laisse présager une journée bien sympathique. Je décharge ma monture montée en tout rigide sous les yeux stupéfait de mes voisins garés juste à côté. Je leur explique qu’en fait c’est un tout rigide semi mou, le titane étant un matériau magique dont on ne présente plus les propriétés élastiques. J’ai monté des pneus en 2.3 avec des poignées en silicone bien épaisses, le guidon et la tige de selle étant aussi en titane, cela devrait le faire :-) Ce sera aussi une occasion pour travailler le foncier que je n’ai pas pu trop faire durant l’hiver, saison de cyclo-cross oblige.

La plaque est en place, le GPS chargé!

La plaque est en place, le GPS chargé!

Direction la halle pour récupérer la plaque de cadre et c’est parti pour ce nouveau défi. Psychologiquement, connaissant bien le secteur, je me suis préparé à ce que ce soit un parcours difficile, non pas à cause du dénivelé, 3000m annoncé mais à cause la nature du sol rocailleux où il y a très peu de zone pour récupérer et où on est toujours en prise. Les premiers concurrents sont partis très tôt vers 6h30, perso n’étant pas du matin et n’aimant pas trop les températures fraîches,  j’ai préféré partir le plus tard possible histoire de profiter de la chaleur des premiers rayons de soleil.  Autre avantage, il y a moins de monde sur les singles qu’on retrouve dès les premiers mètres.

Singles au soleil levant!

Singles au soleil levant!

Cette année, la particularité  de cette épreuve c’est que tout se fait au GPS, seul un fléchage minimaliste sur des points chauds comme les bifurcations en pleine descente ou autres carrefours complexes est mis en place. Perso je trouve ce concept très sympa, on a l’impression de rouler plus nature, on est moins la tête dans le guidon car on est obligé de regarder au loin pour anticiper les changements de direction annoncés par le gps.

Que demander de plus, ciel bleu, soleil, le top!

Que demander de plus, ciel bleu, soleil, le top!

La régalade est de mise, quel pied, les singles s’enchaînent, les paysages changent souvent, des beaux points de vue sur le Lot, des tunnels de buis, des descentes rapides, d’autres plus engagées, bref il y a tout ce qu’on recherche en VTT!

Petit mur en pierre bien utile :-)

Petit mur en pierre bien utile :-)

Arrivé au premier ravito, je retrouve Damien de Sport 2000 à Montauban notre partenaire de La Noble’Race VTT avec qui j’ai plaisir à échanger quelques mots.

Arrêt au premier ravito, merci Damien pour la photo!

Arrêt au premier ravito, merci Damien pour la photo!

Je ne traîne pas trop car il y a encore de quoi faire, il m’annonce qu’il sera sur le 5e ravito au km 75 ce qui  aura sont importance vous le verrez plus tard. Je continu ce n’est que du bonheur, les jambes semblent bien tourner, un petit arrêt pour ajuster la pression des pneus ce qui sur ce genre de terrain a son importance si on ne veut pas trop subir. Sur une montée je rattrape une concurrente elle aussi engagée sur le 100km avec également une monture en titane, seul petit problème son gros pignon ne passe pas ce qui est embêtant surtout qu’elle est montée en mono plateau.

La vue est belle!

La vue est belle!

Si Seb avait été là, il aurait pu la dépanner car elle était équipé d’un dérailleur Sram et de poignée tournante dont je ne maîtrise pas la technologie et dont Seb est adepte. Pas de stress, au ravitaillement suivant qui était tout proche, un concurrent prendra en charge sa monture.

ET encore du single made in Lot!

Et encore du single made in Lot!

Il reste encore 40km à faire, je continu avec Olivier un aveyronnais de Villefranche de Rouergue venu sur les conseils d’un ami profiter de ce parcours magnifique.

Olivier de Villefranche de Rouergue avec qui j'ai effectué quelques kilomètres!

Olivier de Villefranche de Rouergue avec qui j’ai effectué quelques kilomètres!

Arrivé au km 70 environ, un petit beug nous annonce que le parcours est terminé mais la trace continue, après concertation avec un groupe de concurrents nous décidons de continuer à la suivre avec quelques interrogations tout de même car mon GPS dit qu’il reste 98km avant l’arrivée, heu perso faire 170km je ne le sens pas trop :-). Heureusement que Damien m’avais indiqué qu’il serait au ravito du km 75 au niveau du bois d’Andorre, cela m’a rassuré quand j’ai vu le panneau indiquant celui-ci surtout que je n’avais plus d’eau.

A priori le cadre de ce vélo n'est pas en titane...

A priori le cadre de ce vélo n’est pas en titane…

Après discussion, il s’avère que les traces ont été mises bout à bout, ce qui a créé ce petit beug. Rien de bien méchant, les kilomètres défilent, les jambes sont toujours là, les beaux paysages aussi, quel bonheur!

Derrière les broussaille on devine le départ d'un chemin, c'est une pure merveille!

Derrière les broussaille on devine le départ d’un chemin, c’est une pure merveille!

On attaque la dernière montée, elle aussi superbe avec la vallée en contrebas sur notre droite, on arrive sur une piste en cailloux blanc avec en vue le village de Trespoux. C’est bon on va finir en tournant les jambes jusqu’à Trespoux et bien non, c’est mal connaitre les organisateurs que de croire cela, ils nous font profiter d’un dernier single magnifique avec cette fois-ci la vallée sur le côté gauche.

Cette partie du circuit nous fait penser à la Gourgue du côté de St Antonin...

Cette partie du circuit nous fait penser à la Gourgue du côté de St Antonin…

Ça y est cette fois-ci c’est l’arrivée avec un peu plus de 100km au compteur et 8h15 de pédalage dont un peu plus passé sur le VTT avec les arrêts photos et ravito. Honnêtement je n’ai pas vu le temps défiler, c’était top du début à la fin, le matériel a bien fonctionné, le titane a joué son rôle à merveille les nouveaux pneus Fastrack en 2.3 correspondent parfaitement à ce type de terrain. A ma grande surprise je suis fatigué mais pas fracassé de partout. Pour donner une idée, je pense que ce circuit est beaucoup plus dur que Cap Nore car pas beaucoup de récup et aussi parce qu’il est plus tôt dans la saison. Sur 100km il y a facilement 85 km de singles et encore je ne suis pas sur d’être dans le vrai, c’est ce qui fait que cette épreuve est vraiment incontournable singlesquement parlant :-)

Singles paradise!

Singles paradise!

Mur de buis, on approche de la fin.

Mur de buis, on approche de la fin.

Pour conclure, bravo aux organisateurs pour cette 10e édition qui malgré la concurrence du Roc Laissagais, d’une autre rando la veille à St Hilaire(46) a attiré tout de même près de 550 vététistes et un peu plus de 300 marcheurs. Sous la halle en compagnie d’autres concurrents, nous échangeons nos impressions tout en dégustant la soupe au fromage, la bière pression, le fromage, les fruits qui font du bien et descendent tout seul. A tous ceux qui hésitent encore, je vous conseille de venir poser vos crampons à Trespoux en 2018 pour la 11e édition.

Ci-dessous quelques vidéos, désolé pour la tremblote, pas facile de filmer en tenant le téléphone à bout de bras sur les cailloux lotois!

Montée dans les cailloux blancs!

Roc trespouzien km 75

Roc trespouzien dernière montée

parcours

dénivelé

statistique

Christophe.B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>