object(WP_Post)#7544 (25) {
  ["ID"]=>
  int(8220)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2023-09-23 22:24:04"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2023-09-23 21:24:04"
  ["post_content"]=>
  string(3272) "

Le résumé de Patrick de l'épreuve de VTT lors du déplacement du TOAC à Gérone ou Route et Gravel étaient également au programme.

C'est donc sur proposition de José et organisation de la section que nous sommes arrivés à Gérone la veille au soir pour retirer les dossards. Le matin étant partis à vélo de l’hôtel nous sommes arrivés juste à temps pour entrer dans nos sas respectifs pour la course VTT sur 64km. Les premiers kilomètres étaient sur du plat où je me suis vite rendu compte que dans l'euphorie j’allais trop vite et que j'allais le payer.

Effectivement lors de la première montée de 20 minutes en mono trace il a fallu suivre le rythme soutenu pour ma forme physique. Il était impossible de laisser passer les autres concurrents trop nombreux et la descente qui a suivi a fait du bien. Lors de la 2° montée plus longue, 30 mn même situation et les jambes étaient déjà fatiguées. Le coup de grâce a été lors de la 3° montée de 45 mn les jambes étaient douloureuses et j'ai souffert. En plus de ma mauvaise condition physique je n'avais pas remarqué que mon compteur était passé en miles et je n'arrivais pas à me caler sur les distances en fonction du temps écoulé, je me demandais ce que je faisais, je ne comprenais rien.

J'ai aussi dans la 2° descente décollé le pneu arrière qui heureusement s'est vite replaqué mais il a fallu quand-même que je regonfle. Lors du dernier ravitaillement José m'a rejoint et nous avons roulé ensemble jusqu'à ce qu'il me distance de 50m. C'est là où je suis sorti de la trace et dans une côte rectiligne ne le voyant plus j'ai fait demi-tour, repris le circuit et arrivé enfin dans la plaine. Je me suis encore arrêté pour regonfler mon pneu arrière qui s’écrasait trop pour ce sol plat et dur et du coup c'est là que je me suis rendu compte que mon compteur était en miles car ma distance affichée ne correspondait en rien à une fin de circuit. Je dois reconnaître que même si j'ai souffert je me suis quand même fait plaisir au niveau qualité du circuit proposé. Un bon point aussi au niveau organisation et ambiance au sein de la section qui ont permis de passer un excellent séjour.

" ["post_title"]=> string(20) "SEAOTTER VTT Gérone" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(19) "seaotter-vtt-gerone" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2024-02-11 22:25:24" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2024-02-11 21:25:24" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "http://toac-cyclisme.fr/?p=8220" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["member_access_visibility"]=> string(7) "default" }

SEAOTTER VTT Gérone

Le résumé de Patrick de l’épreuve de VTT lors du déplacement du TOAC à Gérone ou Route et Gravel étaient également au programme.

C’est donc sur proposition de José et organisation de la section que nous sommes arrivés à Gérone la veille au soir pour retirer les dossards. Le matin étant partis à vélo de l’hôtel nous sommes arrivés juste à temps pour entrer dans nos sas respectifs pour la course VTT sur 64km. Les premiers kilomètres étaient sur du plat où je me suis vite rendu compte que dans l’euphorie j’allais trop vite et que j’allais le payer.

Effectivement lors de la première montée de 20 minutes en mono trace il a fallu suivre le rythme soutenu pour ma forme physique. Il était impossible de laisser passer les autres concurrents trop nombreux et la descente qui a suivi a fait du bien. Lors de la 2° montée plus longue, 30 mn même situation et les jambes étaient déjà fatiguées. Le coup de grâce a été lors de la 3° montée de 45 mn les jambes étaient douloureuses et j’ai souffert. En plus de ma mauvaise condition physique je n’avais pas remarqué que mon compteur était passé en miles et je n’arrivais pas à me caler sur les distances en fonction du temps écoulé, je me demandais ce que je faisais, je ne comprenais rien.

J’ai aussi dans la 2° descente décollé le pneu arrière qui heureusement s’est vite replaqué mais il a fallu quand-même que je regonfle. Lors du dernier ravitaillement José m’a rejoint et nous avons roulé ensemble jusqu’à ce qu’il me distance de 50m. C’est là où je suis sorti de la trace et dans une côte rectiligne ne le voyant plus j’ai fait demi-tour, repris le circuit et arrivé enfin dans la plaine. Je me suis encore arrêté pour regonfler mon pneu arrière qui s’écrasait trop pour ce sol plat et dur et du coup c’est là que je me suis rendu compte que mon compteur était en miles car ma distance affichée ne correspondait en rien à une fin de circuit. Je dois reconnaître que même si j’ai souffert je me suis quand même fait plaisir au niveau qualité du circuit proposé. Un bon point aussi au niveau organisation et ambiance au sein de la section qui ont permis de passer un excellent séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *